web analytics

Autres enseignements

Rédaction  :  Edmée Fache

L’Ecole des Mines d’Alès

En 1920, l’Ecole reçoit le concours financiers de sociétés minières, conscientes de son rôle. Le diplôme de maître-mineur est remplacé par un « diplôme d’ancien élève ». En 1933,  l’École prend le titre « d’École Technique des Mines d’Alès » avec pour but de former du « personnel de maîtrise et des géomètres de mines ». La formation de conducteurs de travaux miniers s’y ajoute en 1935. En 1946, le centenaire de l’Ecole est l’occasion de relancer une demande de valorisation du diplôme et de reprendre les démarches en vue de la construction de nouveaux locaux à Clavières. Au début des années 50, 70% des anciens élèves occupent des fonctions de directeurs, d’ingénieurs ou de chefs d’exploitation.

Le général de Gaulle est sensible aux mérites d’une école qui revendique son rôle d’ascenseur social, en dépit d’une localisation périphérique et, en 1965, l’établissement devient une école d’ingénieurs. En 1977, l’École d’Alès s’oriente vers la formation aux nouveaux métiers de l’ingénierie.

Le collège Neptune

Dans un domaine d’activité tout à fait différent, Alès abrite pendant 5 ans une infrastructure d’enseignement technique plutôt inattendue loin de la mer : une école de marine. En effet, en 1786 se crée à Alès (alors Alais) le Collège Neptune, un collège naval, que Claude Rouquette a récemment étudié. Sa première promotion compte 145 jeunes aristocrates venus de différentes régions françaises qui mènent à Alès une  vie studieuse et austère. Ces classes de marine ferment leurs portes en 1791.

Sources écrites :

  • L’Ecole des Mines d’Alès – Cécile TURION – Phénix Editions – 2002
  • Le Gard de la Préhistoire à nos jours, sous la direction de Raymond HUARD – Editions Jean-Michel Bordessoules, Saint-Jean d’Angély – 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>