web analytics

Gagnières, Les Salles, Chavagnac

Rédaction : Geneviève Padovani

 GAGNIERES

Des territoires  ayant autrefois été enlevés à la commune de Gagnières pour créer la commune de Bessèges, vous pourrez trouver dans la rubrique « Bessèges » des compléments d’information sur l’historique de Gagnières.

LES  SALLES  DE  GAGNIERES

Eugène Germer-Durand : « Dictionnaire topographique du département du Gard » - 1868

« Les Salles-de-Gagnère, hameau de la commune de Castillon-de-Gagnère.  – Mansus de Salis, prope castrum Castillionis, 1345 (cart. de la seign. d’Alais, f°32). – Les Salles, 1733 (arch.départ. C.1481). »

 -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Abbé Etienne Goiffon : « Les paroisses de l’archiprêté d’Alais » édité en 1916

«Les Salles-de-Gagnières, Mansus de Salis, prope castrum Castillionis, en 1345 (cartul. de la seigneurie d’Alais),
est une section de la commune de Castillon, comprenant 1679 catholiques et 50 protestants.
Les Salles n’étaient d’abord qu’un bien petit hameau, mais son emplacement sur le bassin houiller de Portes et Sénéchas vint tout-à-coup donner à ce lieu l’importance qu’il a aujourd’hui.  Des forges y furent établies et des puits de mines y furent creusés.
Bientôt après, la population s’était décuplée et il fallut songer à doter ce nouveau centre d’un service religieux ; au moyen des libéralités du peuple et
« de la munificence de quelques familles où la noblesse des sentiments l’emporte encore sur la noblesse de la naissance » (Semaine Religieuse de Nîmes, t.II, p.142), une gracieuse église s’éleva au milieu de la vallée. De joyeuses détonations en annonçaient la bénédiction, le lundi 14 mai 1866.
Depuis ce moment, Les Salles furent érigées en chapelle de secours et confiées aux vicaires de Bessèges pour les offices et au curé de Castillon pour les malades. Bientôt on leur donna un prêtre résidant pou y faire le service et les fonctions curiales.
Ce fut, en 1866,
M. Charles Chauvin, né en 1831. L’un des premiers soins de ce prêtre zélé, fut de rassembler toutes les pièces nécessaires pour assurer l’avenir de la nouvelle paroisse, qui a été érigée en succursale par décret du 15 mai 1869.
Le 16 mai 1871,
Mgr Plantier fit sa visite pastorale aux Salles-de-Gagnières.
Voici le résumé du procès-verbal de visite :

L’église, de style ogival, bâtie avec des souscriptions recueillies parmi les habitants, est assez spacieuse. Il y a deux chapelles et deux autels en terre cuite, de la fabrique de Toulouse. Les congrégations du Rosaire et des Enfants de Marie sans titre canonique. Pas de cimetière ; les inhumations se font à Castillon ; dispositions prises pour en créer un. Maison occupée par le curé, appartenant à une Société composée des principaux propriétaires qui ont acheté un terrain et fait bâtir en face de l’église, avec la pensée de faire plus tard leur maison comme presbytère. Sœurs des Vans pour les filles.
Le 15 mai 1877, M. Chauvin passe à Collias.   
M. Jean-Marie Achard
lui succède, et en 1883 il se retire à Russan, pour raisons d’âge et de santé.    
M. Ferdinand-Edouard Brajon,
auparavant curé de Cigal, est nommé succursaliste des Salles-de-Gagnières, le 1er juillet 1883 ; il se retire du ministère, le 1er janvier 1907, pour raison de santé.
M. Ferdinand-Urbain Coudeyre, auparavant curé de Pouzilhac, lui succède ; il se retire du ministère le 1er mars 1909, pour raison de santé.   
M. Henri Couget
lui succède.

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Eugène Germer-Durand : « Dictionnaire topographique du département du Gard » - 1868

« La Gagnère, rivière qui prend sa source à Malons même, entre dans le département de l’Ardèche, où elle arrose les communes de Brahic et Malbos, et rentre dans le département du Gard par la commune de Castillon-de-Gagnère, sur le territoire de laquelle elle se jette dans la Cèze. »
«  Les Rivières, hameau de Castillon-de-Gagnère – Le Mas des Rivières, paroisse de Courry, 1768 (arch. départ. C.1646). »
« 
Le Four,  hameau de Castillon-de-Gagnère –  Le Four, paroisse de Castillon-de-Courry, 1750 (arch. départ. C.1531). »
« 
Chavaniac, hameau de Castillon-de-Gagnère – Chavagnac, 1715 (J.B. Nolin, Carte du diocèse d’Uzès). – Chevanas, paroisse de Castillon-de-Courry, 1750 (arch. départ. C.1531). »
« 
La Bourguette, ferme de la commune de Courry – 1768 (arch. départ. C.1646). »
« Les Granges, hameau de Castilllon-de-Gagnère »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- 

« Paroisses et communes de France » – CNRS – 1986


« -  Par décret du 11.01.1922, Castillon-de-Gagnières prend le nom de Gagnières.
-   Par la loi du 08.07.1926, Gagnières et divisée en deux communes dont les chefs-lieux sont Gagnières et Foussignargues. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>