web analytics

Molières, Les Brousses, Gammal

Rédaction : Geneviève Padovani

MOLIERES

 Eugène Germer-Durand : « Dictionnaire topographique du département du Gard » - 1868

« Molières, hameau de la commune de Meyranes – Mollières, 1633 (arch. départ. C.1290). »

 - :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :-

Abbé Etienne Goiffon : « Les paroisses de l’archiprêté d’Alais » édité en 1916

« Molières-sur-Cèze,  autrefois simple hameau de la paroisse de Meyranes, est devenu de nos jours, par l’effet de l’exploitation des mines, un centre qui ne renferme pas moins de 2.500 catholiques et 441 protestants.
Aussi la compagnie houillère de Bessèges y a fait construire, sur les plans de M. Révoil, architecte diocésain, une église romane à abside de 150 mètres carrés pouvant contenir près de 700 personnes.
Sur la demande de cette compagnie, attendu que la Cèze sépare Molières de Meyranes, une ordonnance épiscopale du 5 novembre 1872, érigea cette nouvelle église en chapelle de secours et y nomma un chapelain avec les pouvoirs de succursaliste.   
L’église fut bénite
par le curé de Saint-Ambroix, le 1er décembre suivant (1872), sous le vocable de Sainte-Barbe.
A l’issue de cette cérémonie, fut solennellement installé le premier chapelain, M. Louis Moulin, auparavant curé d’Orthoux-Brouzet.  Il fut appelé à la cure de Saint-Paul-de-Beaucaire.
15 décembre 1886, M. Ferdinand-Jean André, frère du précédent chapelain, transféré de la cure de Meynes, sur l’instante demande de la population de Molières et de l’Administration des Mines. Il fut nommé chanoine prébendé, le 16 novembre 1905 et mourut à Nîmes le 10 avril 1913.  
16 novembre 1905
, M. Joseph Jullien, précédemment curé de Saint-Victor-la-Coste ; il est nommé doyen-honoraire le 20 novembre 1907. »

 

 

- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :-

 

 

 

« Paroisses et communes de France » – CNRS – 1986

«  – Le hameau de Molières faisait partie, avant 1790, du mandement de Meyrannes.   – Par la loi du 16.03.1882, la commune de Molières-sur-Cèze est créée à partir de territoires distraits de communes de Meyrannes, Robiac et St-Jean-de-Valériscle.  – Par décret du 22.07.1963, la commune de Robiac perd les hameaux de Perret, La Granerie et Chantelouve, rattachés à la commune de Molières-sur-Cèze. »

 

« Démographie (habitants)   -  1886  :  2734  -  1891 :  2805  -  1896 :  2644  -  1901 :  2991  -  1906 :  2843  -  1911 :  2934 -  1921 :  2574  -  1926 :  2840  -  1931 :  3267  -  1936 :  2959  -  1946 :  2875  -  1954 :  3604  -  1962A :  3027  -  1962B :  3188  -  1968 :  2700  -  1975 :  2225  -  1982 :  2142 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>