web analytics

Un peu d’Histoire

Histoire du Château de Crouzoul

« Crouzoul » est un nom de lieu très ancien dont l’origine remonte au moins au 13ème siècle. Il désigne tout le territoire de l’actuelle commune du Martinet, située dans le « creux« , (ou « cros » en occitan) de la vallée de l’Auzonnet.

Au cours des siècles, le nom a évolué en  « cros, crosol, crousol, crouzoul »

A  la fin du 13ème siècle, un château féodal, avec des tours carrées, fut construit au bord de l’Auzonnet dans ce lieu de Crouzoul. Il est mentionné dans les anciens textes sous l’appellation « Château de St-Florent » car, jusqu’à l’époque moderne, Crouzoul était une partie de la paroisse de St-Florent. 

 Ce château fut construit par Guillaume de Randon, seigneur de Portes, qui le céda en 1319 à Gaucelin de Naves, seigneur de Naves en Ardèche

Il avait pour fonction de défendre l’accès de la vallée et de protéger le « martinet de Crouzoul » mentionné en 1304 mais qui date probablement du 13ème siècle.

Vers 1350, ce château fut incendié et détruit par les Grandes Compagnies pendant la guerre de Cent Ans.

Les ruines furent utilisées comme carrières de pierres et le vieux château fut oublié.

En 1400, une famille Despeisses qui se prétendait noble, s’installa sur le site pour habiter et travailler aux forges du « martinet de Crouzoul« . 

Un de leurs descendants, Jean Despeisses, riche entrepreneur et collaborateur du Comte d’Alès, entreprit vers 1590, sur ce même site, la construction du « Château de Crouzoul » actuel. Il y incorpora les rares vestiges de l’ancien château.

facade1999

A la même époque il construisit le « Château de la Plane » à quelques kilomètres vers l’Ouest, et un bel hôtel particulier dans la rue Droite d’Alès, devenu par la suite « Hôtel du Coq Hardi ». On lui doit aussi la reconstruction des remparts de Marvéjols, la construction de la citadelle de Mende et les réparations de la Cathédrale, la restauration de Notre-Dame des Tables à  Montpellier … etc.

Cette famille Despeisses habita le château pendant quatre siècles, jusqu’à la Révolution Française.

Ils furent Seigneurs de Méjannes, du Pradel, de Mercoirol, de Crouzoul, de la Plane et firent de riches mariages avec les familles nobles de la région (de Valette, de Causse, de la Fare, de Ribeyrol, d’Eyrolles)

facade2008

Famille alternativement catholique et protestante, avec des périodes militaires et une histoire familiale parfois compliquée (voir la  page consacrée à leur famille ) ils s’imposérent dans ce lieu de Crouzoul qui dépendait alors de la paroisse de Saint-Florent.

environ1999

Ce furent les grands siècles du château, jusqu’au décès du dernier Seigneur de Crouzoul, Jacques Christophe Despeisses (1735-1789) décédé au château à la veille de la Révolution Française.

Leurs descendants quittèrent le Languedoc et firent des carrières militaires dans les armées émigrées et les armées républicaines

environ2008

Ils s’installèrent ensuite en Bretagne. Une partie de la famille émigra au Canada en 1905

Ils ont de nombreux descendants en France et au Canada sous les patronymes de  « Despeisses de la Plane »  et   »de Léséleuc de Kerouara »

En 1811, un de leurs descendants vendit le château à un particulier nommé Chalmeton.

Ses enfants transformèrent cette demeure seigneuriale en une douzaine de logements loués aux familles de mineurs venus travailler dans les mines de charbon. Ils détruisirent le grand escalier, abaissèrent les plafonds et aménagèrent des pièces toutes petites avec un confort très sommaire.

Après 1960, suite à la fermeture des mines et la vétusté des logements, les occupants abandonnèrent peu à peu le château, alors complètement délabré.

En 1999, il fut racheté par la municipalité du Martinet, sur l’initiative du maire Charles Diet qui souhaitait sauver d’une ruine totale ce précieux témoin de l’histoire ancienne de notre commune

tourronde1999

L’association des « Amis du Château de Crouzoul » créée en 2000, a pour mission de sauver et restaurer cet ensemble (voir la page consacrée à l’Association) avec l’aide des bénévoles et des associations de défense du patrimoine comme REMPART ou FAIRE qui interviennent régulièrement. Les photos de cette page montrent une partie de la restauration des murs extérieurs entre 1999 et 2008. 

Le projet de restauration devrait permettre de retrouver l’aspect  du château tel qu’il était à la fin du 18éme siècle lors du départ de la famille Despeisses

tourronde2008

Notre architecte du Patrimoine, Mr Patrick Cohen, propose une vue perspective,  avec réserves, de l’aspect du château, tel qu’on pourrait le voir après restauration.

fotochateau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.