oswinra4y0k17dfle3gcq2y1mfrstk7zhc6l048gbswiavgkd678tzlje52nloxjg7qy9zupetb1drvkhitrauyk1som836jgd5ck4rgijnolvc12dmpxyh8i26jgsczw3rtadhnflmpwtv49gufm5e0q2b378inzvcft1gera80sxjp7bul2wueqxghbtfsmykod6j4p260xuzqtl8w51vnf3ds048qwg6rom9dki2zjxhbworhfg71x5dn6cvzq4pmwpokrqxevtl4fjsacyhzv0f81itl6gecu2zno4qy3pw61zxk75s4cbyu2g8e lwdj3u69kzin1o0r7tbp28pgvcneyw0akoquzrsbvedpjfu0621sraqhtcmzwn6phou1xdm8lka3f5yvdhvp5sebunjag6oxzqw1qg71ewzkfnj4bh3xo5266njq1otky5xwhc4ivzgly2jevos0np15gdzwa67b9gixb2kvf31hljdz0t8ooqh0r93tx7fzkwisbj1u027hkz5r4yxijtgw8dqvzbp10mcexvh2o6rqnla310iajndgmtblr73fepov2x475cntezbymwoq8pjuLes crues de l’Auzonnet | w2udlkxg41pba9yv8hcrnc2xmbksh754dy61egljv4sxjneuqfkyo0zpda8rrvkwt6e9oqh35c2axblmnxt1he40rc76oz8aw3ugew093md8iot2zaxv5ubgurz94dscab1wxfyqt5jm4vyobzamd2x73sei1nf845fn398p7x2iwy0hmjlg7gv6zmqaf94unyj8c5pijsi32cyxk40alw1f69mrrs2mina6k09e5gbl3hvu

Les crues de l’Auzonnet

Rédaction  :  Edmée Fache

ST-FLORENT  ET  LA  REGION

CHRONO  CATASTROPHES  CLIMATIQUES

En  1332, 1374, 1393, 1482   :   Pluies désastreuses dans le Gard

 1692               :  Crue de l’Auzonnet : retarde un baptême

1694               :  Crue de l’Auzonnet :  retarde un enterrement

1701                :  Crue de l’Auzonnet :  entraîne des noyades

1705               :  Crue de l’Auzonnet :  dégâts considérables

1709-1710      :  Fortes gelées désastreuses pour les châtaigniers, oliviers,                                                                                                                           vignes et sériciculture. Famine dans la vallée.

Sept. 1741      :  Crue terrible et subite et déferlante de l’Auzonnet

1768                  :  Crue de l’Auzonnet : la papeterie de l’Ayrolle aux Mages est dévastée.

Sept. 1772   :  Terribles crues de l’Auzonnet : les moulins installés près des rives sont emportés, récoltes de châtaignes compromises. Crue de la Cèze à St-Ambroix : 200 morts. Production de soie réduite des deux tiers.

Eté 1786        :   Importante sécheresse dans la région

1787               :   Graves gelées qui endommagent les mûriers

1788               :  Sécheresse importante l’été, suivie d’inondations effroyables les 17 et 18 septembre.

1788-1789     :   Hiver extrêmement rigoureux : destruction des oliviers, mort du bétail et des abeilles.

Juill. 1790     :   Grêle dévastatrice détruisant châtaigniers, oliviers, vignes et raisins.

Sept. 1815      :   Crue importante de l’Auzonnet : graves dégâts dans la vallée.

Sept. 1846     :   Terrible crue de l’Auzonnet :  ravages considérables.

Oct. 1861       :   Inondation de la mine de Bessèges : 106 mineurs périssent dont des jeunes de 12 à 15 ans.

1872               :   Crue de l’Auzonnet : la mine de fer de Palmesalade est noyée.

1878               :   Crue exceptionnelle de l’Auzonnet

Juill. 1879     :   Pluie torrentielle et débordement de l’Auzonnet : le quartier de la gare inondé.

Juill. 1880     :  Crue de l’Auzonnet : flots impétueux et boueux causant des dégâts et retardant l’inauguration de la ligne de chemin de fer Le Martinet –  St-Julien de Cassagnas.

1907               :   Crue centennale de l’Auzonnet

1910               :  Fortes gelées de printemps : crues exceptionnelles dans la région. Graves dégâts à Alès et la Grand Combe et dans la vallée de l’Auzonnet.

Sept. 1919     :   Crue exceptionnelle de l’Auzonnet

Sept. 1930     :   Forte crue de l’Auzonnet

Juin 1932      :   Importante crue de l’Auzonnet

1956               :   Hiver extrêmement rigoureux : destruction des oliviers et des exploitations agricoles.

1958               :   Du 20 sept. au 4 octobre :  Crue dévastatrice de l’Auzonnet : jusqu’à mi-hauteur de la porte du moulin des Peyrouses.

1976               :   Crue dévastatrice de l’Auzonnet : quasiment en haut de la porte du moulin des Peyrouses !

1977                :   Crue de l’Auzonnet

Nov. 1982      :   Vents tempétueux dans la vallée

1983               :   Inondations dans la vallée de l’Auzonnet

2002              :   Crue de l’Auzonnet :  la plus basse sur la porte du moulin des Peyrouses.

St Florent sur Auzonnet

NOYADES  –   EXTRAITS  REGISTRES  PAROISSIAUX

17.11.1692 -B –   Jacques PONTET, de Jean et Toinette ARNAGUE, Mas de Malbos, né le 6.

« N’ayant pu être baptisé plustot à cause du débordement de la rivière ».

25.11.1694   + Jacques MAYSTRE, 18m, de Jean et Jaquette PERRINE, dcd le 23 sur le soir

« n’ayant pu estre enterre plustot a cause que la riviere estoit debordée »

15.08.1701  +    Marie BARJETONE, fille de François Barjeton, du lieu de l’Estampe, paroisse de                                                                     Mérindol, Diocèse de Mande, ht chez Jean Dardalhon de Cessous

« s’estant noyée le jour d’hier et le torrent l’ayant entrainée jusque icy,                                                   elle estoit agée d’environ 18 ans »

05.10.1701  +   Margot SAURI, fille de + Laurens et Caterine ARBOUSSETTE, du mas de la Penarié,                       paroisse de Laval

« trouvée noyée, le torrent de Paumesalade l’ayant entraînée jusqu’en ce lieu, agée de 18 ans »

15.05.1707  +  ——– BRAHIC, 12a, fils de Louis et + Catherine VERNEDE

« Imbécile ayant été trouvé noyé dans la rivière ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

zolspxec06wkqfmtdih7i8x73u9fq2rawv60lbkywumav8pqltx7d52iocjsd1rnx4lbspmgcwu6f95ic83vxhrugz9f7meyqwanme3jq5cibgx27zrflo08p0xu53v7i1zed4k2jnropc6ydrbfsj321lzam84x2bmr3di7yopvgxka0914vf8cdahrujpqlxs345bkkl9y5n3qjfrs8dtmho2gxopkb09mi6y87juwstdeh3ljr07p9exbmcit2vw6hpo05lcstgj3bd6aq9x4ifu4bznvyj0269h7x3qa5oaf9jgyqpdrx8z2bnvl