web analytics

Service militaire

 Rédaction : Geneviève Padovani

« La Quille »

Ce serait au début des années 30 que serait apparu ce terme pour signifier la fin du service militaire. L’origine du cette expression est incertaine, bien que pendant longtemps on l’ait attribuée au nom d’un bateau « La Quille » qui, à la fin du 19e siècle, ramenait les bagnards de Cayenne vers la France après la fin de leur peine. Certains curieux s’en seraient informés auprès du Musée de la Marine qui … n’en trouve aucune trace !

D’autres explications existent dont celle d’ordre physiologique. En effet, une légende a longtemps couru selon laquelle la hiérarchie militaire aurait administré du bromure aux soldats afin de calmer leurs ardeurs masculines. La quille exprimerait donc la vigueur retrouvée et l’expression « la quille… bordel ! » criée par les soldats s’en ferait mieux comprendre !

Une autre hypothèse suggère que l’emploi de ce mot viendrait des bâtons que les prisonniers ou les soldats avaient l’habitude de tracer sur les murs pour compter les jours, semaines ou mois, le dernier jour étant « la quille ». Voici pour les explications les plus « plausibles » !

La quille est en bois, parfois en métal, et peut être de taille variable. Elle est en principe fabriquée, sculptée, imaginée par le conscrit qui la portera autour du cou lors de la cérémonie du retour à la vie civile. Il la décore d’insignes, de la cocarde de conscription, de fourragères, de clous dorés, et grave selon son envie, devise, numéro de classe d’incorporation, nom du libérable, date de libération, noms de ses compagnons d’armée ou de chambrée…. Parfois les devises sont assez grivoises car disait-on « bon pour le service armé, bon pour les filles ». Peut-être est-ce pour cela aussi qu’il crie « la quille… bordel ! »…

Cette quille se préparait, bien entendu, à l’avance. Et il était aussi de coutume de fêter « le père cent », c’est-à-dire sa libération prochaine, environ cent jours avant la date. Le rituel de la fête consistait à chanter à tue-tête, en promenades bruyantes dans les rues, d’autant qu’elles étaient ponctuées de visites dans les cafés !

Service Militaire

Histoire - 20eS.

[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smaa-scemilit3.jpg]5480
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sma-tirage-sort-1.jpg]570
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smb-formul-municip-03.jpg]550
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smc-formul-municip-04.jpg]450
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smd-appel-drapeau-01.jpg]350
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sme-fact-habit-1910-01.jpg]220
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smf-armee-bonconduit-vs37-01.jpg]220
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smg-demobil-vs39-7.jpg]130
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smh-cpa-conscrit-19.jpg]180
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sms-apub-conscrits-1.jpg]230
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sms-bonprsce-1.jpg]170
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sms-cocarde-conscrit-2.jpg]190
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sms-cocarde-conscrit-3.jpg]120
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smi-conscrits-stflo-1933-01.jpg]230
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smj-conscrits-stflo-vs35-1.jpg]230
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smk-conscrits-stflo-vs1953-1.jpg]220
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smn-conscrits-stflo-vs1953-10.jpg]230
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smo-conscrits-stflo-1960-01.jpg]250
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smp-conscrits-stflo-vs1963-1.jpg]270
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smq-conscrits-stflo-vs1965-1.jpg]200
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_sms-armee-04.jpg]250
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smt-camp-nimes14-18-34.jpg]220
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smu-armee-07.jpg]210
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smv-armee-05.jpg]190
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smw-cpa-sous-off-20-1.jpg]220
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyya-sce-milit-manoeuvre-1905-7.jpg]180
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyb-regimt-rugby-vs1925-1.jpg]130
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyc-scemilitcuistosistres-vs37-3.jpg]130
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyd-sce-milit-istres-vs37-4.jpg]140
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyf-regimt-perm-vs70.jpg]150
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyg-cpa-regimt-01.jpg]90
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyh-sce-militaire-vs-1900-10.jpg]130
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyi-sce-militaire-vs-1900-11.jpg]170
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyj-sce-militaire-nice-vs-1904-12.jpg]180
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyk-sce-militaire-1904-9.jpg]170
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyl-armee-vs10.jpg]190
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyym-zouave-vs1912-39.jpg]160
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyn-sce-militaire-vs1920-1.jpg]150
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyo-scemilit-vs34x-40.jpg]110
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyp-quille-1.jpg]130
[img src=http://www.st-florent-passe-present.fr/wp-content/flagallery/xxe-siecle-1/thumbs/thumbs_smyyq-quilles-2.jpg]170
Ce serait au début des années 30 que serait apparu ce terme pour signifier la fin du service militaire. L’origine du cette expression est incertaine, bien que pendant longtemps on l’ait attribuée au nom d’un bateau « La Quille » qui, à la fin du 19e siècle, ramenait les bagnards de Cayenne vers la France après la fin de leur peine. Certains curieux s’en seraient informés auprès du Musée de la Marine qui … n’en trouve aucune trace ! <br />D’autres explications existent dont celle d’ordre physiologique. En effet, une légende a longtemps couru selon laquelle la hiérarchie militaire aurait administré du bromure aux soldats afin de calmer leurs ardeurs masculines. La quille exprimerait donc la vigueur retrouvée et l’expression « la quille… bordel ! » criée par les soldats s’en ferait mieux comprendre ! <br />Une autre hypothèse suggère que l’emploi de ce mot viendrait des bâtons que les prisonniers ou les soldats avaient l’habitude de tracer sur les murs pour compter les jours, semaines ou mois, le dernier jour étant « la quille ». Voici pour les explications les plus « plausibles » ! <br />La quille est en bois, parfois en métal, peut être de taille variable. Elle est en principe fabriquée, sculptée, imaginée par le conscrit qui la portera autour du cou lors de la cérémonie du retour à la vie civile. Il la décore d’insignes, de la cocarde de conscription, de fourragères, de clous dorés, et grave selon son envie, devise, numéro de classe d’incorporation, nom du libérable, date de libération, noms de ses compagnons d’armée ou de chambrée…. Parfois les devises sont assez grivoises car disait-on « bon pour le service armé, bon pour les filles ». Peut-être est-ce pour cela aussi qu’il crie « la quille… bordel ! »… <br />Cette quille se préparait, bien entendu, à l’avance. Et il était aussi de coutume de fêter « le père cent », c’est-à-dire sa libération prochaine, environ cent jours avant la date. Le rituel de la fête consistait à chanter à tue-tête, en promenades bruyantes dans les rues, d’autant qu’elles étaient ponctuées de visites dans les cafés !<br />

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>