web analytics

Blason de St Florent

Rédaction  :  Geneviève Padovani

 

Charles René D’HOZIER (1640-1732) après avoir aidé Pierre D’HOZIER, son père, dans ses recherches, lui succéda à la charge de « Juge d’armes de France » et fut nommé « généalogiste du Roi ».

La situation nobiliaire était dans un grand désordre en France malgré la création du poste de juge d’armes. Colbert apporta déjà un remède par un édit demandant la recherche de faux nobles qui engendra bon nombre de condamnations.

Un édit de novembre 1696 décida de la confection d’un Armorial Général où seraient enregistrés « personnes, domaines, compagnies, corps et communautés » du royaume.

Cet armorial, véritable mesure fiscale, devait rapporter une somme considérable à l’Etat, l’enregistrement des écussons étant soumis à des droits divers.

Pour les communes qui n’avaient pas de blason (seigneurial ou autre), C.H.D’HOZIER et ses commis fabriquèrent des séries d’écus semblables, construits sur le jeu des émaux et des figures et les attribuèrent d’office : ainsi fut fait pour celui de St-Florent !

A NOTER : Le Musée des Blasons sur le site internet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>